LEE Seung-u

Dans ses œuvres telles que L’envers de la vie, LEE Seung-u développe l’idée chrétienne de la rédemption comme finalité de l’existence. Mélangeant la notion de pêché originel fortement ancrée dans l’inconscient collectif et le sentiment d’insécurité qui l’accompagne, avec un Dieu distant qui ne tend la main que dans de rares occasions, il montre que le conflit entre le ciel et la terre est présent dans le monde. Même s’il traite de questions très philosophiques comme l’existence et la séparation de l’homme et de Dieu, grâce à des descriptions méticuleuses et un langage élégant, il ne tombe pas dans le registre oppressif.